• Clinispa Kaméva

Comment se préparer à une prise de sang?

Dernière mise à jour : oct. 20

Suite à votre rendez-vous chez le médecin, vous avez en main une requête médicale pour des analyses sanguines. Vous avez pris votre rendez-vous pour une prise de sang et ce moment approche. Comme plusieurs autres personnes, vous vous demandez peut-être comment bien vous préparer à la prise de sang. Devez-vous être à jeun? Est-il possible de boire de l’eau? Comment surmonter la peur des piqûres? Tout cela devient parfois mélangeant et ces questions nous sont souvent posées par nos clients. Dans les paragraphes qui suivront, vous trouverez réponses à vos questions.



Puis-je manger avant une prise de sang ?


Certains tests sanguins nécessitent d’être à jeun, comme lorsqu’un bilan lipidique (dosage du cholestérol et des triglycérides) ou une glycémie est demandé par votre médecin. Ces tests sont généralement prescrits afin de vérifier votre risque de développer une maladie cardiovasculaire, le diabète, etc.


Le test d’hyperglycémie provoquée peut nécessiter également d’être à jeun, tout comme d’autres types de tests tels que le dosage du calcium ionisé, de certaines vitamines et de l’acide folique. Autrement, la plupart des analyses sanguines n’exigent pas d’être à jeûn avant la prise de sang. Nous vous encourageons tout de même de discuter avec votre médecin ou votre infirmière afin de savoir si vous devez être à jeun pour votre prise de

sang.



Ce qu’il faut éviter avant la prise de sang


Afin de bien respecter le jeûne, il est important de s’abstenir de boire des boissons et toute nourriture, et ce, pendant un nombre d’heures spécifiques selon l’analyse qui sera à être effectuée. Toutefois, ne vous inquiétez pas, vous n’avez pas à vous empêcher de boire de l’eau car il est tout à fait permis d’en boire en petite quantité au besoin.


Ceci dit, en vous privant d’eau, cela peut rendre la tâche plus difficile à l’infirmière d’effectuer la prise de sang, car il se peut que le manque d’eau entraîne une déshydratation, et, par le fait même, une réduction du calibre de vos vaisseaux sanguins.



Durée du jeûne avant la prise de sang


De façon générale, les durées de jeûne sont de 8 ou 12 heures avant la prise de sang. Dans le cas du bilan lipidique, il est important d’être à jeun 12h. À l’exception de l’eau, vous ne devez ni manger, ni boire aucune boisson de quelque sorte que ce soit. Dans le cas d’un dosage de glycémie ou d’hyperglycémie provoquée, il est obligatoire d’être à jeun durant 8 heures.


Nous vous recommandons de prendre un repas léger pour le souper la veille de votre prise de sang et de bien respecter le temps de jeûne spécifique au test demandé. Normalement, les tests sanguins à jeun sont effectués entre 6h et 10h le matin.



Pourquoi faut-il jeûner avant une prise de sang ?


Une prise récente d’aliments modifie temporairement les résultats de plusieurs analyses de biochimie. Parfois, c’est à la hausse, comme le glucose, les triglycérides, le fer, etc. et, parfois, c’est à la baisse, comme le phosphore. De plus, la présence de chylomicrons (graisse en suspension dans le sang) donne un aspect trouble au sang et ceci peut perturber certaines techniques de dosage. C’est pourquoi les laboratoires ont décidé

d’établir des conditions universelles de jeûne, afin que les résultats ne soient pas faussés.



L’alcool et les prises de sang


En règle générale, il est recommandé de ne pas prendre d’alcool 24 heures avant les prélèvements sanguins, car ceci pourrait modifier les résultats de certains tests. Évidemment, s’il est indiqué que vous devez être à jeun pour votre prise de sang, il est impératif de respecter le jeûne et de ne pas consommer d’alcool. Ceci dit, si vous n’avez pas besoin d’être à jeun pour votre prise de sang, vous pouvez demander à votre médecin si vous pouvez consommer ou non de l’alcool.



Doit-on arrêter de prendre ses médicaments ?


Il n’est pas nécessaire, de façon générale, de ne pas prendre ses médicaments le matin de la prise de sang. Vous pouvez tout de même valider l’information auprès de votre médecin à ce sujet.


De plus, il est recommandé d’éviter de les prendre s’ils sont non prescrits par votre médecin, comme des vitamines.


Dans le cas où votre médecin a prescrit un dosage de médicament, comme le taux de Lithium ou de Digoxin, par exemple, il est important de ne pas prendre votre médicament le matin du prélèvement. Pour faire le dosage d’un médicament, normalement, 12 heures est calculé entre la dernière prise de votre médicament et la prise de sang, mais cela peut

varier aussi. Vous pouvez demander à votre médecin ou votre infirmière quel est le meilleur moment pour prendre votre médicament.



Doit-on éviter de fumer ?


Il y a certains paramètres qui peuvent être affectés par le fait de fumer. Il est donc préférable de ne pas fumer le matin de votre prélèvement sanguin et, si vous devez être à jeun, il est conseillé de ne pas fumer tout le temps du jeune.



La peur des prises de sang


Pour certaines personnes, la vue du sang ou des aiguilles peut causer ce qu’on appelle un choc vagal. Ce malaise désagréable arrive subitement et la personne peut ressentir alors des sueurs, des nausées, des bouffées de chaleur, etc. Ceci est causé par une sensibilité au niveau du nerf vague qui cause une baisse de la pression artérielle, et donc une baisse de la fréquence cardiaque. Cela est assez courant et sans gravité. Dans de rares cas, la personne peut perdre connaissance pendant quelques secondes.


Afin d’éviter que ce malaise arrive, il est important d’aviser l’infirmière de votre peur des prise de sang et de lui demander s’il est possible de vous allonger dans un endroit calme. Ainsi, il sera aussi plus facile d’élever vos jambes avec un coussin ou contre un mur pour bien oxygéner le cerveau si le malaise survient. Regardez avec l’infirmière quelles stratégies adopter pour vous changer les idées, comme par exemple, lui parler de vos intérêts, regarder du côté opposé d’où est fait la prise de sang, etc.



Conclusion


Bien qu’il peut être mélangeant de savoir comment se préparer convenablement à une prise de sang, n’hésitez surtout pas à poser vos questions à un professionnel de la santé qui pourra vous guider dans votre préparation selon les tests prescrits par votre médecin.




Rédigé par Vanessa Cousineau-Roy, B. Sc. Inf.


148 vues

Posts récents

Voir tout